Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voici pourquoi les étudiants marocains sont des génies en maths

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Excellents en maths et en physique, les étudiants marocains brillent aux concours des meilleures écoles d’ingénieurs françaises comme l’École polytechnique et CentraleSupélec.

C’est sans doute l’un des articles du Figara le plus repris au Maroc en 2021. «Réussir le concours n’a pas été plus difficile pour moi que pour un étudiant français, j’ai été très bien préparé». C’st avec ce témoignage que commence le long papier du média français, citant Mohammed El Asri, un étudiant marocain de 21 ans, élève ingénieur à Télécom Paris. Mohammed n’est pas passé par le lycée Louis-le-Grand à Paris mais par le lycée Benguérir à Lydex, situé dans les environs de Marrakech. L’établissement est situé dans la ville verte Mohammed-VI, une «cité du savoir et de l’innovation» créée en 2009 par l’Office chérifien des phosphates (OCP). En 2021, 11 élèves de l’établissement qui a ouvert en 2015 ont intégré l’École polytechnique, souligne la même source.

Chaque année, poursuit le journal, les étudiants marocains font des étincelles aux concours des écoles d’ingénieurs françaises. L’École polytechnique accueille actuellement 160 étudiants marocains, dont 110 suivent le cycle ingénieur. Il faut dire que le pays compte une vingtaine d’établissements proposant 19 classes préparatoires scientifiques: un record. Il existe une École centrale à Casablanca, et l’EIGSI La Rochelle y a ouvert un campus. Les Marocains sont la première communauté à venir étudier en France, avec 44 933 étudiants en 2020-2021 selon Campus France. Et 13 % ont opté pour les écoles d’ingénieurs. «Au Maroc, décrocher un diplôme d’ingénieur français est perçu comme un sésame pour intégrer l’élite dirigeante. Des Marocains, passés par Centrale ou Polytechnique, peuvent y exercer le métier d’ingénieur mais aussi créer des entreprises, diriger un grand groupe, faire de la politique», décrypte Philippe Dufourcq directeur général adjoint de CentraleSupélec, qui poursuit: «La francophonie, la proximité culturelle et affective», jouent bien sûr aussi, dit-t-on.  Pour ne citer que l’École polytechnique, ajoutent nos confrères français,  l’association marocaine des anciens élèves de l’établissement compte plus de 300 membres, et notamment les anciens ministres M’hamed Douiri (le premier polytechnicien marocain) et Mohamed Kabbaj ou Driss Benhima, PDG de Royal Air Maroc de 2006 à 2016. Les systèmes scolaires des deux pays sont proches, avec de nombreuses classes préparatoires disséminées dans le royaume. Le niveau en mathématiques est élevé. «Les étudiants marocains sont très bien formés en mathématiques et en physique, leur niveau est incroyable», constate Gaëlle Le Goff, directrice des relations internationales de l’École polytechnique. Mossaab Moustaghit, étudiant à l’Ensea de Cergy et président de l’Association des Marocains aux grandes écoles (AMGE), titulaire d’un bac marocain sciences et mathématiques en témoigne.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

dimanche 23 janvier 2022 - 16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

dimanche 23 janvier 2022 - 10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

samedi 22 janvier 2022 - 19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

samedi 22 janvier 2022 - 18:46

Thiès: un jury d’imams « auditionne » les candidats aux élections locales et ce n’est pas une comédie électorale

Laisser un commentaire

En continu

16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

18:46

Thiès: un jury d’imams « auditionne » les candidats aux élections locales et ce n’est pas une comédie électorale

23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

15:06

Des élections et des chiffres (en résumé), tout comprendre avant de voter

Nos  Vidéos

vendredi 21 janvier 2022 - 23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

jeudi 13 janvier 2022 - 08:03

Waaaw! Cet étudiant a créé un jeu dédié à l’apprentissage des maths

jeudi 6 janvier 2022 - 19:12

D’un master en logistique à chef d’entreprise dans la restauration

mardi 4 janvier 2022 - 18:19

Du petit commerce, aux centre d’appels jusqu’à DG de banque (Thérèse Faye Diouf)

mercredi 29 décembre 2021 - 05:01

Macky Sall ouvre gratuitement le TER pour 15 jours

mercredi 29 décembre 2021 - 04:55

Dakar: il quitte l’ltalie pour épouser son amie connue sur Instagram

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant