Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Seulement 3% de la production de lait locale est utilisée au niveau industriel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La production de lait a atteint  288 millions de litres en 2021 contre 265 millions de litres une année plutôt. Cette hausse encore timide est le fruit de l’adoption du Plan de relance de l’aviculture sénégalaise (PRAVIS), la réception du centre de formation aux métiers de l’aviculture, l’importation de 1 278 génisses gestantes à haut potentiel laitier à travers un PPP, et le renforcement de 50 centres de collecte de lait, entre autres mesures.

 Seulement voila, 3% de la production est utilisée au niveau industriel dont 1% par les laiteries et 2% par les autres industries alimentaires, selon les informations de Ola sn alors que le pays dépense des milliards pour acheter du lait à l’étranger. En effet, la consommation de produits laitiers au Sénégal est évaluée à 408 milliards FCFA.

Dans le détail, la production de lait brut de vache représente 27% du sous-secteur de l’élevage. Les zones urbaines en consomment plus de la moitié dont Dakar (33%) et autres (25%). En milieu rural, la consommation représente 26% du total. La production des entreprises formelles est évaluée à 69,3 milliards FCFA contre 17,6 milliards FCFA pour celles informelles. Les dépenses en produits laitiers représentent 4,9% des dépenses de consommation des ménages.

Selon les spécialistes, l’incorporation de lait local dans la fabrication de produits laitiers dans les pays de la CEDEAO est une condition de réussite de la mise en œuvre d’une politique de protection supplémentaire face aux importations à bas prix de lait en poudre. Dés lors, il paraît crucial de renforcer la résilience des chaines de valeur lait et aviculture face à la hausse des matières premières et l’entreprenariat et la place du secteur privé dans les chaines de valeur animales.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

jeudi 26 mai 2022 - 11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

jeudi 26 mai 2022 - 11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

jeudi 26 mai 2022 - 10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

mercredi 25 mai 2022 - 15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

Laisser un commentaire

En continu

11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

09:30

Mauritanie-Sénégal: le projet gazier en commun GTA achevé à 70%

09:08

9.000 logements pour la phase1 du pôle urbain Daga Kholpa (Dakar)

Nos  Vidéos

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

dimanche 17 avril 2022 - 11:38

Voici comment Tik Tok a fait de ce jeune sénégalais un entrepreneur à succès

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant