Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Sénégal: quand les funérailles « déraillent » et riment avec business

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Après la perte d’un proche, certaines personnes mettent souvent beaucoup de temps pour s’en remettre moralement mais aussi… financièrement. C’est encore plus vrai au Sénégal où les cérémonies religieuses (et civiles) pour rendre les honneurs suprêmes à un mort sont coûteuses. « Nous avons dépensé beaucoup d’argent pour rendre un dernier hommage à notre grand-père. », raconte P. H assistante de direction dans une entreprise de la place. « Lorsque le vieux est mort, ma famille a été obligée de tuer chaque jour un bœuf, pendant une semaine,  pour nourrir les gens qui venaient passer la journée dans notre maison. Certaines ont carrément élu domicile chez nous pendant des jours », poursuit la jeune dame qui en veut aussi à sa famille. « A la longue, c’était devenu une  grande fête où on se gavait de nourritures comme si on était dans une cérémonie de mariage. La nourriture était tellement abondante que plus personne ne pensait à la mort », se souvient encore notre interlocutrice.

De fait, explique-t-elle, sa famille n’avait pas le choix. Le défunt étant un notable, il fallait donc organiser une grande cérémonie à la hauteur de son rang. Il y a aussi le fait que les gens sont tellement habitués à la mort que le deuil n’attriste plus . Pire encore, pour certains, le deuil est devenu un petit business. « J’ai été extrêmement gênée de voir des gens demander à mes tantes et oncles de l’argent au moment de rentrer chez eux. « Ils disaient que c’était pour le transport alors qu’ils habitent juste à côté de chez nous. »Ce que P.H n’a pas dit, c’est que sa famille a reçu  de grosses enveloppes d’argent en guise de « condoléances ». Pour ainsi dire, certaines familles n’hésitent pas souvent à organiser de grandes funérailles, mettent plein la vue à leurs « invités » pour espérer récupérer quelques sous en retour.   

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mercredi 1 décembre 2021 - 15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

mercredi 1 décembre 2021 - 15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

mercredi 1 décembre 2021 - 15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

mardi 30 novembre 2021 - 09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

Laisser un commentaire

En continu

15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

21:22

ONIVA, 1 ère voiture de haute qualité « 100% » sénégalaise

18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

Nos  Vidéos

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

lundi 1 novembre 2021 - 16:29

TFM: dans les coulisses de la nouvelle émission de Pape Cheikh Diallo

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant