Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Sénégal : le salaire des hommes est deux fois supérieur à celui des femmes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce 31 juillet, l’Afrique célèbre Journée internationale de la femme africaine. L’occasion de révéler les contrastes qui saisissent le continent notamment en matière de traitement salariale entre les hommes et les femmes. En effet, l’inégalité salariale entre les deux sexes a la peau dure en Afrique et le Sénégal n’échappe pas à cette réalité. « D’une manière générale, entre les hommes et les femmes, il y a un écart de 15 à 30%, et même au-delà, en défaveur des femmes en matière de salaires », expliquait en mars en 2020 Fatime Christiane N’Diaye. Dans une interview avec nos confrères de Franceinfo Afrique, la spécialiste genre au BIT pour l’Afrique francophone, basée à Dakar soulignait qu’au Sénégal, le salaire mensuel moyen des hommes est de 290 740 FCFA (443 euros) contre 127 130 FCFA  pour les femmes. C’est un écart de plus de 50%. »

L’informel, une barrière à l’égalité salariale

Queen Biz, artiste

Plusieurs raisons expliquent cet écart de rémunération dont souffrent les Africaines. Le première est liée au caractère informel de leurs activités. « En Afrique, 90% des femmes travaillent dans l’économie informelle, sans protection sociale. L’économie informelle, c’est le grand problème parce qu’il n’y a aucune réglementation. Les travailleuses domestiques sont dans l’informel. Comment voulez-vous réglementer leurs salaires qui sont aujourd’hui à la baisse? », interroge Fatime Christiane N’Diaye. Ensuite, les Africaines occupent des emplois peu rémunérés. « On se rend compte que les femmes sont en général cantonnées dans quatre grands secteurs en Afrique de l’Ouest : l’agriculture, les services à la personne, le commerce et la transformation des produits.

Dans ces secteurs-là, elles occupent des emplois qui sont moins rétribués, que ce soit dans l’économie formelle ou informelle. Par exemple, dans le domaine de la santé, les femmes sont dans les catégories intermédiaires et basses : aide-soignantes, infirmières et sages-femmes. Aux postes de responsabilité, nous n’avons pas des femmes et par conséquent nous n’avons pas les salaires qui vont avec. » Il faut que nous changions nos mentalités.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

samedi 4 décembre 2021 - 14:13

« Espace Jeunes Yaakaar » ou l’école des talents de la banlieue

samedi 4 décembre 2021 - 13:49

Le rendez-vous du réseau FotALL Services à ne pas manquer

jeudi 2 décembre 2021 - 20:10

Ces braves dames transforment tout en or

jeudi 2 décembre 2021 - 20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

Laisser un commentaire

En continu

14:13

« Espace Jeunes Yaakaar » ou l’école des talents de la banlieue

13:49

Le rendez-vous du réseau FotALL Services à ne pas manquer

20:10

Ces braves dames transforment tout en or

20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

18:30

Election présidentielle: ce que vous ne saviez peut-être pas sur la Gambie

18:21

Sécurité nationale: le Sénégal lance sa propre école de guerre

Nos  Vidéos

jeudi 2 décembre 2021 - 20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant