Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dakar : « Tu es pauvre si tu gagnes moins de 2 millions Fcfa/mois»

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

En 2020, le cabinet de conseil américain Mercer a classé 209 villes du monde en comparant les coûts de plus de 200 produits et services dans chacune d’entre elles. Parmi les éléments pris en compte : le coût du logement, celui des transports, des denrées alimentaires, des activités culturelles – entre autres. Selon ce même classement, Dakar se situait en 14e position des villes africaines les plus chères. Un an plus tard, quel est le coût de la vie dans la capitale sénégalaise ? Au vu des dépenses mensuelles et quotidiennes des Dakarois, tout porte à croire que tout devient de plus en plus cher. « Tu es pauvre si tu gagnes moins de 2 millions Fcfa/mois», s’amuse À. D qui a longtemps vécu aux USA et au Maroc. 

Dans le détail et en prenant compte les énormes charges qui pèsent sur les habitants de Dakar, il est difficile de ne pas prendre au sérieux cette affirmation. « Quand on calcule les dépenses mensuelles et les charges plus le coût de la vie dans la ville de Dakar, pour un couple marié avec enfants 2 millions est la somme qui peut permettre d’épargner pour des projets », explique la jeune dame passionnée de voyage. Pour un célibataire, poursuit-t-elle, il faut au minimum un salaire d’un (1) million Fcfa pour vivre confortablement et prétendre faire des économies. 

S’agissant des jeunes couples sans enfants, les charges peuvent aller jusqu’à 1,5 million voire 2 millions selon le niveau de vie. Détaillons un peu : pour un appartement standard avec deux chambres, il faut débourser au moins 250.000 Fcfa. Comptez 50.000, 70.000 voire 100.000 pour la bonne », 20.000 pour le linge et 250.000 Fcfa pour les courses. A cela il faut ajouter les factures d’eau, d’électricité et d’Internet qui peuvent grimper jusqu’à 50.000 Fcfa, les frais de scolarité des enfants (100.000 Fcfa) ainsi que le carburant (30.000 Fcfa à 50.000), sans oublier les extras , l’argent qu’on envoie aux parents , l’habillement , les petites sorties au restaurant ou en famille.

Bien entendu, tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir tout ce « luxe ». Toutefois, il est bien possible de vivre heureux avec un salaire modeste à condition de connaître ses limites.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

jeudi 26 mai 2022 - 21:16

5 Choses à savoir sur la nouvelle ministre de la santé Dr M. Khemesse Ngom Ndiaye

jeudi 26 mai 2022 - 11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

jeudi 26 mai 2022 - 11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

jeudi 26 mai 2022 - 10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

4 réponses

  1. Je crois que c’est tout à fait vérifier. Mais vu que tout va de travers de nos jours, quelle solution envisagée pour remédier à celà ?

  2. Une terrible réalité ! un pays où il fait vraiment bon vivre à condition d’avoir les moyens, si seulement le coût du logement, de l’électricité et de l’eau est arrangé de sorte à ce que chacun y trouve son compte la vie sera bien belle la bas,
    Sénégal nexna torop!

Laisser un commentaire

En continu

21:16

5 Choses à savoir sur la nouvelle ministre de la santé Dr M. Khemesse Ngom Ndiaye

11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

09:30

Mauritanie-Sénégal: le projet gazier en commun GTA achevé à 70%

Nos  Vidéos

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

dimanche 17 avril 2022 - 11:38

Voici comment Tik Tok a fait de ce jeune sénégalais un entrepreneur à succès

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant