Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dakar : « Tu es pauvre si tu gagnes moins de 2 millions Fcfa/mois»

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

En 2020, le cabinet de conseil américain Mercer a classé 209 villes du monde en comparant les coûts de plus de 200 produits et services dans chacune d’entre elles. Parmi les éléments pris en compte : le coût du logement, celui des transports, des denrées alimentaires, des activités culturelles – entre autres. Selon ce même classement, Dakar se situait en 14e position des villes africaines les plus chères. Un an plus tard, quel est le coût de la vie dans la capitale sénégalaise ? Au vu des dépenses mensuelles et quotidiennes des Dakarois, tout porte à croire que tout devient de plus en plus cher. « Tu es pauvre si tu gagnes moins de 2 millions Fcfa/mois», s’amuse À. D qui a longtemps vécu aux USA et au Maroc. 

Dans le détail et en prenant compte les énormes charges qui pèsent sur les habitants de Dakar, il est difficile de ne pas prendre au sérieux cette affirmation. « Quand on calcule les dépenses mensuelles et les charges plus le coût de la vie dans la ville de Dakar, pour un couple marié avec enfants 2 millions est la somme qui peut permettre d’épargner pour des projets », explique la jeune dame passionnée de voyage. Pour un célibataire, poursuit-t-elle, il faut au minimum un salaire d’un (1) million Fcfa pour vivre confortablement et prétendre faire des économies. 

S’agissant des jeunes couples sans enfants, les charges peuvent aller jusqu’à 1,5 million voire 2 millions selon le niveau de vie. Détaillons un peu : pour un appartement standard avec deux chambres, il faut débourser au moins 250.000 Fcfa. Comptez 50.000, 70.000 voire 100.000 pour la bonne », 20.000 pour le linge et 250.000 Fcfa pour les courses. A cela il faut ajouter les factures d’eau, d’électricité et d’Internet qui peuvent grimper jusqu’à 50.000 Fcfa, les frais de scolarité des enfants (100.000 Fcfa) ainsi que le carburant (30.000 Fcfa à 50.000), sans oublier les extras , l’argent qu’on envoie aux parents , l’habillement , les petites sorties au restaurant ou en famille.

Bien entendu, tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir tout ce « luxe ». Toutefois, il est bien possible de vivre heureux avec un salaire modeste à condition de connaître ses limites.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mercredi 1 décembre 2021 - 15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

mercredi 1 décembre 2021 - 15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

mercredi 1 décembre 2021 - 15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

mardi 30 novembre 2021 - 09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

4 réponses

  1. Je crois que c’est tout à fait vérifier. Mais vu que tout va de travers de nos jours, quelle solution envisagée pour remédier à celà ?

  2. Une terrible réalité ! un pays où il fait vraiment bon vivre à condition d’avoir les moyens, si seulement le coût du logement, de l’électricité et de l’eau est arrangé de sorte à ce que chacun y trouve son compte la vie sera bien belle la bas,
    Sénégal nexna torop!

Laisser un commentaire

En continu

15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

21:22

ONIVA, 1 ère voiture de haute qualité « 100% » sénégalaise

18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

Nos  Vidéos

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

lundi 1 novembre 2021 - 16:29

TFM: dans les coulisses de la nouvelle émission de Pape Cheikh Diallo

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant