Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Après le « Ceebu Jën » la « rumba » congolaise inscrite à l’Unesco

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a inscrit la rumba congolaise et 12 autres expressions culturelles sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité.

Ce genre musical fait son entrée sur cette liste, après la musique reggae de la Jamaïque et le tango.

La rumba est à la fois une musique et une danse populaire des zones urbaines de la République démocratique du Congo et du Congo, les deux pays qui ont proposé à l’Unesco de l’inscrire à son patrimoine culturel immatériel.

‘’Elle est considérée comme une partie essentielle et représentative de l’identité du peuple congolais et de [sa] diaspora. Elle permet également la transmission de valeurs sociales et culturelles de la région, mais aussi la promotion d’une cohésion sociale, intergénérationnelle et solidaire’’, affirment ses promoteurs.

Pour les Congolais, il s’agit d’une forme d’expression multiculturelle originaire d’une ancienne danse appelée ‘’nkumba’’ (taille, en kikongo, une langue du Congo).

Selon ses défenseurs, la rumba a plusieurs fonctions. Elle est utilisée lors de célébrations et de jours de deuil, à la fois dans les espaces publics, privés et religieux.

La rumba joue également un rôle économique important, car la formation d’orchestres facilite le développement d’une forme d’entrepreneuriat culturel visant à réduire la pauvreté.

C’est une musique accompagnée par des orchestres, des chœurs, des danseurs et des musiciens solistes, qui peuvent être professionnels ou amateurs. La tradition de la rumba congolaise est transmise aux jeunes générations via les clubs de quartier, les écoles de formation et les organisations communautaires

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

lundi 24 janvier 2022 - 11:04

Marié à une Américaine, MBA en transports, maire de Dakar, qui est Barthélemy Dias ?

dimanche 23 janvier 2022 - 16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

dimanche 23 janvier 2022 - 10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

samedi 22 janvier 2022 - 19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

Laisser un commentaire

En continu

11:04

Marié à une Américaine, MBA en transports, maire de Dakar, qui est Barthélemy Dias ?

16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

18:46

Thiès: un jury d’imams « auditionne » les candidats aux élections locales et ce n’est pas une comédie électorale

23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

Nos  Vidéos

vendredi 21 janvier 2022 - 23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

jeudi 13 janvier 2022 - 08:03

Waaaw! Cet étudiant a créé un jeu dédié à l’apprentissage des maths

jeudi 6 janvier 2022 - 19:12

D’un master en logistique à chef d’entreprise dans la restauration

mardi 4 janvier 2022 - 18:19

Du petit commerce, aux centre d’appels jusqu’à DG de banque (Thérèse Faye Diouf)

mercredi 29 décembre 2021 - 05:01

Macky Sall ouvre gratuitement le TER pour 15 jours

mercredi 29 décembre 2021 - 04:55

Dakar: il quitte l’ltalie pour épouser son amie connue sur Instagram

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant