Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voici les grands chantiers qui attendent le futur PM

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La gestion budgétaire au titre de l’année 2022 a été élaborée dans un contexte caractérisé, d’une part, par les perspectives d’une maîtrise progressive des impacts de la Covid-19 et, d’autre part, par les retombées de la stratégie de relance économique engagée en 2021 à travers les importants programmes de développement prévus dans le PAP ajusté et accéléré (PAP-2A), indique le ministère de l’économie, des finances du plan et de la coopération.

 Dans un document d’analyse pour le compte de l’année en cours et de l’année 2022, la tutelle souligne que le budget 2022 accorde également une place prépondérante à la poursuite des investissements sur le secteur de la santé (infrastructures et relèvement des plateaux techniques), au renforcement significatif du secteur agricole, au démarrage de la mise en service du Train Express régional, à la préservation des « marqueurs sociaux » (bourses familiales, PROMOVILLES et PUMA), à la finalisation des projets d’infrastructure (autoroute Mbour-Fatick, stade du Sénégal, etc.) ainsi qu’à la prise en charge du renforcement de la sécurité.

 Au plan budgétaire, l’année 2022 constitue la première année de mise en œuvre pleine de la Stratégie de recouvrements des recettes à moyen terme (SRMT) qui est une étape décisive en termes de renforcement de la capacité de mobilisation des ressources internes. Au titre des dépenses, la mise en œuvre effective du budget programme devrait conforter l’efficacité de la gestion budgétaire. Conformément aux engagements avec les partenaires techniques et financiers, la gestion budgétaire devrait ressortir avec un déficit budgétaire projeté à 4,8% du PIB en 2022 contre une prévision de déficit de 6,3% du PIB en 2021 (LFR 2-2021) après une réalisation de 6,4% en 2020. Tous ces grands chantiers seront chapotés par le futur premier ministre. Il faut dire que ce dernier aura du pain sur la planche

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

lundi 24 janvier 2022 - 11:04

Marié à une Américaine, MBA en transports, maire de Dakar, qui est Barthélemy Dias ?

dimanche 23 janvier 2022 - 16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

dimanche 23 janvier 2022 - 10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

samedi 22 janvier 2022 - 19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

Laisser un commentaire

En continu

11:04

Marié à une Américaine, MBA en transports, maire de Dakar, qui est Barthélemy Dias ?

16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

18:46

Thiès: un jury d’imams « auditionne » les candidats aux élections locales et ce n’est pas une comédie électorale

23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

Nos  Vidéos

vendredi 21 janvier 2022 - 23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

jeudi 13 janvier 2022 - 08:03

Waaaw! Cet étudiant a créé un jeu dédié à l’apprentissage des maths

jeudi 6 janvier 2022 - 19:12

D’un master en logistique à chef d’entreprise dans la restauration

mardi 4 janvier 2022 - 18:19

Du petit commerce, aux centre d’appels jusqu’à DG de banque (Thérèse Faye Diouf)

mercredi 29 décembre 2021 - 05:01

Macky Sall ouvre gratuitement le TER pour 15 jours

mercredi 29 décembre 2021 - 04:55

Dakar: il quitte l’ltalie pour épouser son amie connue sur Instagram

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant