Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Victimes de « Body shaming » des Sénégalais en larmes témoignent sur les réseaux sociaux  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le « body shaming », une pratique de plus en plus courante sur les réseaux sociaux consistant à moquer, voire humilier, le corps de célébrités ou de Sénégalais lamda dans la rue ou sur les réseaux sociaux. Cet épiphénomène coutumier chez les occidentaux s’installe progressivement dans le pays.

 

Au Sénégal, dans une société où le corps de la femme (généralement) est trop souvent stigmatisé au travers d’images glacées, retouchées et donc sans imperfection, le « body shaming » participe honteusement à la vulgarisation d’une norme selon laquelle, la beauté doit être parfaite. Sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes se sont senties vexées par des commentaires offensants : « Tu es grosse, on dirait une vache », « regarde-toi avec tes petits mollets, tu ne manges pas assez ? », « t’es plate, une femme doit avoir de belles formes généreuses »…

Autant de commentaires qui poussent certaines femmes à perdre confiance en elles. Pour celles qui en ont les moyens, ces argumentaires leur poussent même à faire recours à la chirurgie esthétique. D’ailleurs beaucoup de célébrités chanteuses et présentatrices sénégalaises ont été suspectées de cette pratique opératoire…

 

 

En dehors de l’internet même, beaucoup subissent ces remarques déplacées par des proches. Pire, les laudateurs  ne se gênent point de ricaner sous ton nez, ignorant le mal que ça peut faire même si les victimes font semblant de ne pas être affectées. Montrer du doigt, rabaisser, se moquer d’une personne en public ou en privé n’est jamais une blessure facile à gérer  pour celui ou celle qui en est victime. Cette pratique peut avoir de graves répercussions sur la santé mentale et physique (anorexie…).

En effet, pour bon nombre d’entre nous,  s’aimer et aimer son physique est un long périple semé d’embuches.  Le danger du body shaming c’est de provoquer un rapport négatif au corps, (si bien qu’il en devient tabou), mais aussi la honte, dégradant la hardiesse en soi.  Une note d’espoir tout de même : de plus en plus de personnes n’ont plus honte de leur corps et s’exposent sans filtre et tant pis pour les moqueries.

Yacine Dieye

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mardi 24 mai 2022 - 19:45

Free construira et hébergera une nouvelle passerelle satellite pour Avanti

mardi 24 mai 2022 - 09:34

La centrale photovoltaïque de Diass générera une économie de 1.7 milliard par an

mardi 24 mai 2022 - 09:23

Côte d’Ivoire: une terre promise à une agriculture moderne

dimanche 22 mai 2022 - 19:02

Ebitda, c’est quoi au fait?

Laisser un commentaire

En continu

19:45

Free construira et hébergera une nouvelle passerelle satellite pour Avanti

09:34

La centrale photovoltaïque de Diass générera une économie de 1.7 milliard par an

09:23

Côte d’Ivoire: une terre promise à une agriculture moderne

19:02

Ebitda, c’est quoi au fait?

12:29

Idrissa Gueye : parcours, salaire, religion…Tout savoir sur le milieu du PSG !

07:28

En entreprenariat, la patience se paie « Cash »

Nos  Vidéos

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

dimanche 17 avril 2022 - 11:38

Voici comment Tik Tok a fait de ce jeune sénégalais un entrepreneur à succès

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant