Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Prostitution au Sénégal: réseaux sociaux, salles de sport…les nouveaux trottoirs !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

 

Matériels de luxe, beaux vêtements, style de vie aisée, pauvreté … Autant d’éléments qui poussent certaines filles vers la prostitution. Si avant, elles  se ruaient vers certains quartiers huppés de Dakar, ce n’est plus le cas, dorénavant. Les filles qui vendent leur corps adoptent de nouvelles pratiquent plus discrètes.  Pour la plupart, il suffit juste de poster quelques photos dénudées, pour agiter les appétits des hommes, comme nous le confirme cette femme qui a préféré garder l’anonymat. « Avant j’empruntait les quartiers d’Almadies, de Fann Résidence ou de la corniche. Mais avec l’arrivée de la pandémie, je me limite seulement à poster des vidéos et photos sexy sur un site qui m’a été proposé par une amie. De là, je fixe un rendez-vous avec un client, une fois d’accord sur le prix.

 

La prostitution est certes un  choix que j’assume, mais c’est que je suis maman d’une princesse de six ans et soutien de famille », explique notre interlocutrice. Bien que la nécessité pousse parfois certaines femmes à se « vendre », d’autres par contre, ne sont intéressées que d’un train de vie luxueuse. Iphone 12 Pro à la main, tatouage au bras, cette femme ne mâche pas ses mots. « Je suis jeune et belle. Dans ce pays tout le monde sait que c’est difficile de trouver un boulot après les études. Donc si toutefois des hommes généreux veulent me financer pour leur plaisir, je n’y vois aucun mal. C’est du  donnant-donnant », confesse cette adepte du « mbaraan ».

 

Coach sportif de profession, M.N explique avoir à plusieurs reprises, reçu des avances de ses clientes. D’après le jeune homme élancé et musclé, rares sont les femmes qui viennent dans son établissement juste pour faire du sport. Il estime que beaucoup d’entre elles ne sont là que juste pour repérer des hommes riches. Même si lui personnellement renie les avances de ces dernières, « il y en a qui, à coup sûr acceptent car sont célibataires et  proies faciles », estime le jeune homme.

L’indélicatesse de certains parents, la liberté, ou la sexualité précoce seraient les causes qui poussent certaines jeunes vers la dépravation. Malgré les moultes sensibilisations à leur égard, ce fléau perdure dans la société sénégalaise …

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mercredi 1 décembre 2021 - 15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

mercredi 1 décembre 2021 - 15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

mercredi 1 décembre 2021 - 15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

mardi 30 novembre 2021 - 09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

Laisser un commentaire

En continu

15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

21:22

ONIVA, 1 ère voiture de haute qualité « 100% » sénégalaise

18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

Nos  Vidéos

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

lundi 1 novembre 2021 - 16:29

TFM: dans les coulisses de la nouvelle émission de Pape Cheikh Diallo

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant