Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les poubelles, une bonne affaire pour qui veut gagner des millions

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

 Dans la région de Dakar, le secteur de la récupération et de la valorisation représente une source de revenu pour plus de 3 000 personnes, toutes filières confondues. Le potentiel de valorisation des déchets reste sous-exploité et les bénéfices économiques, sociaux et environnementaux qui pourraient en être tirés ne sont pas suffisamment pris en compte. Ce secteur mérite pourtant d’être supporté afin d’améliorer les techniques de valorisation existantes et d’intégrer ces pratiques dans le système de gestion des déchets solides.

Source de pollution des terres et des océans, les emballages en plastique sont moins recyclés que les autres matières comme le verre ou le carton. En effet, certains plastiques coûtent plus cher à valoriser, tandis que d’autres ne se recyclent tout simplement pas. C’est pourtant le défi que doivent relever les pays africains depuis plusieurs années. Le gisement potentiel issu des ordures ménagères  dans la capitale est d’environ 9 000 tonnes/an de déchets plastiques, mais reste peu exploité. Certains articles en plastique sont cependant récupérés à la source pour être rénové (bouteilles, bidons, chaussures usagées, …). Les emballages en plastique également sont notamment utilisés pour leur faible coût et leur légèreté. Mais les conséquences environnementales de leur usage sont importantes.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, environ 230 000 tonnes de déchets plastiques sont déversées chaque année dans la mer Méditerranée, soit l’équivalent de plus 500 conteneurs par jour. Sans compter les émissions de gaz à effet de serre engendrées par leur production et leur incinération. Au Sénégal, comme dans la plupart des PVD, les acteurs intervenants dans le domaine de la récupération et du recyclage sont largement issus du secteur non-formel.D’après le rapport national de caractérisation des ordures ménagères, la poubelle des ménages est composée en majorité d’éléments fins avec 52,63% de la moyenne annuelle. En 2019, sur une production nationale de « 4 142 000 tonnes », selon l’UCG, le plastique représente 414 200 tonnes soit environ 10% des déchets.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

samedi 4 décembre 2021 - 14:13

« Espace Jeunes Yaakaar » ou l’école des talents de la banlieue

samedi 4 décembre 2021 - 13:49

Le rendez-vous du réseau FotALL Services à ne pas manquer

jeudi 2 décembre 2021 - 20:10

Ces braves dames transforment tout en or

jeudi 2 décembre 2021 - 20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

Laisser un commentaire

En continu

14:13

« Espace Jeunes Yaakaar » ou l’école des talents de la banlieue

13:49

Le rendez-vous du réseau FotALL Services à ne pas manquer

20:10

Ces braves dames transforment tout en or

20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

18:30

Election présidentielle: ce que vous ne saviez peut-être pas sur la Gambie

18:21

Sécurité nationale: le Sénégal lance sa propre école de guerre

Nos  Vidéos

jeudi 2 décembre 2021 - 20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant