Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le Sénégal ouvre sa 1ère institution de microfinance 100% islamique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La ministre sénégalaise de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, a procédé, mardi, au lancement officiel des activités de « Taysir Finance », la première institution de microfinance 100% islamique au Sénégal.

’’Avec le démarrage des activités de cette première institution de microfinance 100% islamique au Sénégal, nous venons d’ouvrir une nouvelle ère qui va enrichir le paysage de la finance de proximité’’, a déclaré la ministre lors de cette cérémonie à laquelle ont pris part le directeur national de la Banque centrale de États de l’Afrique de l’Ouest, (BCEAO) pour le Sénégal, Amadou Al aminou Lô, le directeur régional de la Banque islamique de développement (BID), Moussa Sylla, entre autres.

En tant que pionniers, ’’des responsabilités énormes pèsent ainsi sur les épaules des membres fondateurs de ce groupe, entièrement sénégalais’’, afin de bâtir ’’une véritable industrie durable de la finance islamique, au profit des populations défavorisées et celle à la recherche d’une alternative aux mode de financements conventionnels adossés sur l’intérêt’’, a dit la ministre sénégalaise.

L’objectif à travers ce projet mûri pendant six ans est de faire du Sénégal ’’un hub dans le rayonnement de la finance islamique’’, a, pour sa part, indiqué le président du Conseil d’administration de Taysir Finance, Papa Adama Cissé.

Il s’agit surtout de ’’mettre en place un écosystème fort’’, dépourvu de ’’spéculations’’ pour le rayonnement d’une ’’industrie islamique exclusive au bénéfice des PME/PMI et autres entreprises individuelles’’, le tout dans ’’le respect scrupuleux des règles en vigueur et suivant notamment les orientations de la BCEAO’’, a t-il ajouté

Quelque produits de la microfinance islamique (comment ça marche)

  • La vente de services de microfinance islamique – murabaha – est le contrat conforme à la
    sharia le plus couramment utilisé pour financer des biens constituant le fonds de roulement.
    Lorsque le client demande un produit spécifique, le bailleur de fonds l’acquiert directement sur
    le marché et le lui revend après avoir appliqué une marge fixe en rémunération du service fourni.
  • Qard al hassan est un prêt sans intérêts utilisé pour combler les déficits de financement à
    court terme. Le montant du principal du prêt est remboursé par l’emprunteur sans intérêt,
    marge ou participation à l’activité économique à financer. Qard al hassan, qui est conçu
    pour les gens dans le besoin, est le seul type de prêt qui existe dans la finance islamique.
  • Les contrats de partage des bénéfices et des risques les plus encouragés par les hautes
    personnalités de la sharia sont le musharaka et le mudaraba. Musharaka décrit la participation
    au capital d’une entreprise. Les parties se partagent les bénéfices ou les pertes selon un
    pourcentage préétabli. Ce type de financement peut être utilisé pour les actifs ou le fonds de
    roulement. Mudaraba est un instrument de financement fiduciaire où une partie tient le rôle de
    bailleur de fonds et l’autre apporte une expertise en gestion dans l’exécution du projet.

Avec micro World.org

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mercredi 26 janvier 2022 - 21:27

L’Auf veut faire des jeunes africains des entrepreneurs à succès

mercredi 26 janvier 2022 - 18:15

IDC, l’entreprise sénégalaise qui veut concurrencer les multinationales dans le secteur des mines

mercredi 26 janvier 2022 - 17:36

ALIOU CISSÉ : ’’NOUS SOMMES DÉSORMAIS PRÊTS POUR N’IMPORTE QUEL ADVERSAIRE »

mercredi 26 janvier 2022 - 09:52

Sénégal, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Cameroun…voici le bulletin d’informations économiques africaines

Laisser un commentaire

En continu

21:27

L’Auf veut faire des jeunes africains des entrepreneurs à succès

18:15

IDC, l’entreprise sénégalaise qui veut concurrencer les multinationales dans le secteur des mines

17:36

ALIOU CISSÉ : ’’NOUS SOMMES DÉSORMAIS PRÊTS POUR N’IMPORTE QUEL ADVERSAIRE »

09:52

Sénégal, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Cameroun…voici le bulletin d’informations économiques africaines

18:52

De talibé et marchand ambulant à chef d’entreprise

16:23

Pourquoi ce sont des gendarmes sénégalais qui assurent la sécurité d’Adama Barrow ?

Nos  Vidéos

mardi 25 janvier 2022 - 18:52

De talibé et marchand ambulant à chef d’entreprise

vendredi 21 janvier 2022 - 23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

jeudi 13 janvier 2022 - 08:03

Waaaw! Cet étudiant a créé un jeu dédié à l’apprentissage des maths

jeudi 6 janvier 2022 - 19:12

D’un master en logistique à chef d’entreprise dans la restauration

mardi 4 janvier 2022 - 18:19

Du petit commerce, aux centre d’appels jusqu’à DG de banque (Thérèse Faye Diouf)

mercredi 29 décembre 2021 - 05:01

Macky Sall ouvre gratuitement le TER pour 15 jours

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant