Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le Sénégal inaugure le plus grand complexe hôtelier de l’Afrique de l’ouest

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le président Macky Sall inaugure ce lundi, 28 mars, le complexe hôtelier Riu Baobab à Pointe Saréne. Il est composé d’un hôtel de la gamme classique avec plus de 522 chambres et d’un hôtel de la ligne RIU Palace, pouvant accueillir plus de 522 personnes soit un total de 1022 chambres à termes, selon les informations de Ola.sn

Sur le plan social, le projet prévoit de recruter plus de 500 personnes dans différentes catégories et génèrera plus de 1.000 emplois indirects qui contribueront à améliorer le bien-être des populations à travers la création. C’est le complexe hôtelier le plus grand du Sénégal et d’Afrique de l’ouest, selon un responsable locale qui s’est confié à la RTS1 ce lundi.

C’est  important investissement dans la nouvelle station touristique de située à près de 60 km de l’Aéroport International Blaise Diagne s’inscrit dans le cadre du projet phare « Zones Touristiques Intégrées » ayant pour objectif de renforcer le tourisme comme moteur de croissance et d’emplois à l’horizon 2023. L’ambition à terme est de placer le Sénégal dans le top 5 des pays touristiques en Afrique avec plus de 3 millions de touristes par an. L’atteinte de cet objectif passe par le développement de trois (3) à six (6) zones touristiques intégrées et ciblées autour de segments clairs avec une offre riche et diversifiée.

Le projet d’érection de la station touristique de Pointe Sarène représente la première initiative engagée dans ce cadre avec comme objectif la réalisation de : cinq (5) blocs hôteliers de quatre à cinq étoiles, ayant chacune une façade minimale sur mer de 250 mètres, pour une capacité maximale de 1 600 chambres ; cent vingt (120) villas de haut standing, alignées de façon sinueuse sur la crête du site offrant un point de vue panoramique sur la mer vers l’ouest ; une plazza commerciale, avec boutiques, restaurants et services touristiques, comprenant un mini-amphithéâtre pour des activités culturelles en plein air ; un parc animalier et un golf de 18 trous.

Incarnant la nouvelle station balnéaire du Sénégal après celle de Saly, Pointe Saréne se positionne comme une station touristique qui ne doit pas reproduire le modèle de développement de Saly. Elle doit aussi être l’illustration de la réinvention du tourisme  sénégalais en symbolisant la nouvelle génération d’offres touristiques et la capacité du pays à attirer des clients et des opérateurs du monde entier.

Le projet phare « Zones Touristiques Intégrées » a pour objectif de renforcer le tourisme comme moteur de croissance et d’emplois à l’horizon 2023. L’ambition à terme est de placer le Sénégal dans le top 5 des pays touristiques en Afrique avec plus de 3 millions de touristes par an. L’atteinte de cet objectif passe par le développement de trois (3) à six (6) zones touristiques intégrées et ciblées autour de segments clairs avec une offre riche et diversifiée.

Le projet d’érection de la station touristique de Pointe Sarène représente la première initiative engagée dans ce cadre avec comme objectif la réalisation de : cinq (5) blocs hôteliers de quatre à cinq étoiles, ayant chacune une façade minimale sur mer de 250 mètres, pour une capacité maximale de 1 600 chambres ; cent vingt (120) villas de haut standing, alignées de façon sinueuse sur la crête du site offrant un point de vue panoramique sur la mer vers l’ouest ; une plazza commerciale, avec boutiques, restaurants et services touristiques, comprenant un mini-amphithéâtre pour des activités culturelles en plein air ; un parc animalier et un golf de 18 trous.

Incarnant la nouvelle station balnéaire du Sénégal après celle de Saly, Pointe Saréne se positionne comme une station touristique qui ne doit pas reproduire le modèle de développement de Saly. Elle doit aussi être l’illustration de la réinvention du tourisme  sénégalais en symbolisant la nouvelle génération d’offres touristiques et la capacité du pays à attirer des clients et des opérateurs du monde entier.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

jeudi 26 mai 2022 - 11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

jeudi 26 mai 2022 - 11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

jeudi 26 mai 2022 - 10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

mercredi 25 mai 2022 - 15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

Laisser un commentaire

En continu

11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

09:30

Mauritanie-Sénégal: le projet gazier en commun GTA achevé à 70%

09:08

9.000 logements pour la phase1 du pôle urbain Daga Kholpa (Dakar)

Nos  Vidéos

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

dimanche 17 avril 2022 - 11:38

Voici comment Tik Tok a fait de ce jeune sénégalais un entrepreneur à succès

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant