Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le pétrole et le gaz « ne vont pas servir à augmenter des salaires »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Macky Sall, a averti mardi que les revenus issus de l’exploitation des ressources pétrolières et gazières, prévue en 2023 au Sénégal, « ne vont pas servir à augmenter des salaires ».


Macky Sall, qui s’exprimait lors du Conseil présidentiel élargi sur le Projet de loi relatif à la répartition et à l’encadrement de la gestion des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures, tenu à Diamniadio, à 30 km de Dakar, a souligné que « ce n’est pas parce que l’on va commencer l’exploitation du pétrole et du gaz que chacun va demander le dédoublement de son salaire ». « Des syndicats vont poser des préavis. Ce n’est pas du tout ce qui est prévu. Il faut bien le comprendre. Ces ressources, d’abord, ne nous appartiennent pas seuls, mais l’impact que l’on en tirera va améliorer le profil économique du pays, mais ça ne sera pas certainement pas pour aller acheter des équipes de football ailleurs ou pour distribuer de l’argent comme ça et augmenter des revenus des travailleurs. Il faudrait bien mettre ça dans la tête des gens », a fait savoir le président sénégalais lors de cette réunion à laquelle ont été conviés les représentants des partis de la majorité et de l’opposition et les acteurs de la société civile.


Pour le Chef de l’Etat, « ces fonds n’appartiennent pas uniquement à la présente génération, mais à la future, aussi ». Mais, a-t-il précisé, « il ne s’agira pas de leur réserver des montants qui vont dormir dans des caisses. Des investissements et réalisations, qui vont transcender des générations, sont prévus ».


D’après Macky Sall, les ressources serviront à accompagner les secteurs productifs comme l’Agriculture, l’élevage, l’éducation, la santé etc. Elles devront aider à bâtir une économie diversifiée et apte à répondre aux aspirations légitimes du peuple.


Les premiers barils de pétrole et de mètres cubes de gaz naturel sont attendus en 2023 au Sénégal. Des recettes prévisionnelles de 700 milliards de francs Cfa par an, pendant 30 ans, soit 21 000 milliards de francs Cfa, sont attendues par l’Etat du Sénégal. Une manne qui, souligne le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo, sera répartie comme suit : «Un maximum de 90 % destiné au budget annuel, un minimum de 10 % destiné au fonds intergénérationnel.»


Le ministre a révélé que la part destinée au fonds de stabilisation sera établie par le Comité d’Orientation stratégique du Pétrole et du Gaz (COS-PETROGAZ).


«Ces revenus vont servir à des dépenses d’investissement au bénéfice exclusif des populations, générations actuelles comme générations futures. Dans un premier temps, ces investissements devront servir au renforcement et à la valorisation de notre capital humain, à la transformation structurelle de notre économie et, enfin, le renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la gouvernance», a tenu à souligner M. Abdoulaye Daouda Diallo.


 » L’exploitation prochaine des ressources du pétrole et du gaz constitue une opportunité qui fera atteindre le Sénégal un taux de croissance supérieur à 10 %, qui sera de 13 % dès 2023 avec la production Sangomar et Tortue Ahmeyim « , a encore ajouté le ministre, notant que les revenus « vont servir pour des dépenses d’investissement exclusives au bénéfice des populations ».

Avec agence

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

dimanche 23 janvier 2022 - 16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

dimanche 23 janvier 2022 - 10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

samedi 22 janvier 2022 - 19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

samedi 22 janvier 2022 - 18:46

Thiès: un jury d’imams « auditionne » les candidats aux élections locales et ce n’est pas une comédie électorale

Laisser un commentaire

En continu

16:51

« Baba » Diao Itoc, le discret « décolonisateur» du paysage bancaire privé au Sénégal

10:25

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

19:51

8 bonnes raisons d’investir au Sénégal

18:46

Thiès: un jury d’imams « auditionne » les candidats aux élections locales et ce n’est pas une comédie électorale

23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

15:06

Des élections et des chiffres (en résumé), tout comprendre avant de voter

Nos  Vidéos

vendredi 21 janvier 2022 - 23:00

Le sénégalais inventeur du premier ordinateur thermique ouvre une école au Sénégal

jeudi 13 janvier 2022 - 08:03

Waaaw! Cet étudiant a créé un jeu dédié à l’apprentissage des maths

jeudi 6 janvier 2022 - 19:12

D’un master en logistique à chef d’entreprise dans la restauration

mardi 4 janvier 2022 - 18:19

Du petit commerce, aux centre d’appels jusqu’à DG de banque (Thérèse Faye Diouf)

mercredi 29 décembre 2021 - 05:01

Macky Sall ouvre gratuitement le TER pour 15 jours

mercredi 29 décembre 2021 - 04:55

Dakar: il quitte l’ltalie pour épouser son amie connue sur Instagram

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant