Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Faut-il augmenter le « petit » salaire des députés pour préserver leur « honorabilité »?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La rémunération de nos députés obéit à une logique simple à savoir assurer leur indépendance financière et leur doter des moyens matériels et humains  afin qu’ils puissent mener à bien leurs mandats. Ainsi, le député sans responsabilité particulière, bénéficie, pour mener à bien sa mission, d’un véhicule 4X4 et d’une petite dotation en carburant. Les députés, qui résident dans les régions éloignées, bénéficiaient d’une réquisition de transport par avion à chaque session parlementaire. Ils disposent également d’un bureau, ainsi que d’un pool de secrétaires. Un espace numérique parlementaire est mis à la disposition de tous les députés. Par ailleurs, côté commodité, il existe une cafétéria, un bar restaurant et deux hôtels des députés qui peuvent en loger environ 80 personnes. Mieux, les députés et certains membres de leur famille ont droit au passeport diplomatique, dans les conditions définies par le Gouvernement.

Concernant leurs indemnités, la rémunération brute hors avantages en nature (téléphone, carburant, véhicule, etc.) est de l’ordre de 1 371 640 F CFA (brut imposable + indemnité exonérée) pour un député simple. C’est après avoir leurs salaires que les députés sont invités dans un bureau pour recevoir chacun une enveloppe de 200.000 FCFA considérée comme indemnité de logement. A noter qu’il n’existe pas de textes spécifiques pour la protection sociale des députés. Ils sont soumis aux mêmes règles que les agents fonctionnaires en matière de sécurité sociale. Ce sont : l’affiliation à la caisse nationale de Sécurité sociale ; une large couverture sanitaire, grâce à l’agrément d’hôpitaux et de médecins privés spécialisés dans divers domaines. Cette couverture est étendue à leurs épouses et à leurs enfants mineurs. En dépit de tous ces avantages, les parlementaires ont semble-t-il des fins de mois difficiles. En tout cas, certains députés n’hésitent plus à commercer leur honorabilité, soit pour masquer quelques trous soit pour s’enrichir. Allez comprendre.

 

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

samedi 4 décembre 2021 - 14:13

« Espace Jeunes Yaakaar » ou l’école des talents de la banlieue

samedi 4 décembre 2021 - 13:49

Le rendez-vous du réseau FotALL Services à ne pas manquer

jeudi 2 décembre 2021 - 20:10

Ces braves dames transforment tout en or

jeudi 2 décembre 2021 - 20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

Laisser un commentaire

En continu

14:13

« Espace Jeunes Yaakaar » ou l’école des talents de la banlieue

13:49

Le rendez-vous du réseau FotALL Services à ne pas manquer

20:10

Ces braves dames transforment tout en or

20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

18:30

Election présidentielle: ce que vous ne saviez peut-être pas sur la Gambie

18:21

Sécurité nationale: le Sénégal lance sa propre école de guerre

Nos  Vidéos

jeudi 2 décembre 2021 - 20:05

Fadel de Dakar Buzz: son parcours, son travail, sa famille..

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant