Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Entreprenariat: la grande méfiance des banques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Des chiffres peu récents mais qui semblent actuels. Ils renseignent sur l’activité économique au Sénégal tiré par le secteur informel. Dévoilés par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) dans le cadre du Recensement général des entreprises (Rge), ils montrent que le secteur informel totalise à lui seul 97% des unités économiques, contre seulement 3% d’entreprises formelles. Toutefois, le secteur informel ne reproduit que 16% du chiffre d’affaires produit par les unités économiques du pays estimé à plus de 11 milliards de francs Cfa.

Le secteur formel génère 83,7% du chiffre d’affaires global. Par ailleurs, elles ont plus sollicité des financements auprès des unités d’intermédiation (banques, microfinance, etc.) et des membres de leurs famille ou amis. Les résultats font ressortir que les banques financent une faible part d’entreprises, tandis que la famille ou les tontines appuient principalement les entrepreneurs. Les banques ne financent que 4,9% des entreprises. Une bonne partie des entreprises, c’est-à-dire les 38,6%, s’autofinancent, relève l’étude de l’Ansd. Les banques ne financent que 4,9% des entreprises, là où les microcrédits accompagnent 13,4%. A cela s’ajoutent les difficultés d’ordre fiscal dans leur exploitation. 17,2% des unités économiques dans le secteur formel ont déclaré que les taxes et impôts sont trop élevés.

Résultat, les conditions des travailleurs sont précaires. Sur l’ensemble des unités économiques du pays, les inscriptions à l’IPRES (2,6%) et à la CSS (2,4%) demeurent relativement faibles. Alors que l’inscription aux institutions de prévoyance retraite et de sécurité sociale est obligatoire après les deux mois suivants l’embauche.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

dimanche 28 novembre 2021 - 14:55

Tendance: ces Sénégalaises qui « vident » leur robe à peine mariées

samedi 27 novembre 2021 - 19:26

« Grosses » réformes au Cesti

samedi 27 novembre 2021 - 16:36

10 milliards, le « cadeau » de fin d’année des retraités

samedi 27 novembre 2021 - 12:19

74% des Sénégalaises n’ont pas acheté leur téléphone

Laisser un commentaire

En continu

14:55

Tendance: ces Sénégalaises qui « vident » leur robe à peine mariées

19:26

« Grosses » réformes au Cesti

16:36

10 milliards, le « cadeau » de fin d’année des retraités

12:19

74% des Sénégalaises n’ont pas acheté leur téléphone

15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

Nos  Vidéos

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

lundi 1 novembre 2021 - 16:29

TFM: dans les coulisses de la nouvelle émission de Pape Cheikh Diallo

samedi 30 octobre 2021 - 17:40

Même pas 20, un ingénieur autodidacte fabrique des drones et aspirateurs connectés

jeudi 28 octobre 2021 - 23:11

D’où viennent le goût particulier et l’odeur irrésistible du dibi

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant