Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Cherté de la vie: les commerçants refusent d’appliquer les nouvelles mesures de l’Etat

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les Sénégalaises sont hantées par la hausse tous azimuts du prix des denrées de première nécessité et la cherté de la vie  suscite encore le débat dans le pays alors que des mesures ont été prises pour rendre plus facile le quotidien de nos compatriotes. Certains n’ont vu que du feu.

 

Le débat fait rage dans les différents quartiers de Dakar. Modou Sall , vendeurs de matériels électroniques ,trouvé sur l’avenue Cheikh Anta Diop, témoigne :« Les pauvres sont plus nombreux dans ce pays, donc il faudrait les tenir en compte et diminuer les prix des denrée alimentaires. Rien n’a baissé jusque-là, au contraire ca augmente. On achetait le kilogramme de sucre à 550frcs  maintenant il est à 700frcs, c’est vraiment dur. »Plus loin, Yanguere  Carelle une jeune étudiante lui emboite le pas : «  J’étais partie au marché le 02 Septembre dernier pour faire les courses mais absolument rien n’a changé, tout est cher. L’huile qui coutait 5000frcs maintenant il est passée à 7000 frcs. Le kilogramme d’oignons lui aussi est passé de 250frcs à 400frcs, la tablette de « maggi » et passée de 1200frcs à 1500 frcs. »Et de poursuivre : « Nous sommes vraiment fatigués car nous sommes des étudiants  étrangers mais la vie est très chère pour nous, nous avons d’autres charges.

 

Le gouvernement devrait vraiment tout revoir  et mieux contrôler afin que les prix reviennent à la normale », a-t-elle estimé. Même son de cloche chez ce jeune homme, Ibrahima Diémé : « j’ai entendu la presse dire qu’on a délégué des agents afin de faire le contrôle sur le terrain mais je trouve que c’est encore insuffisant. Personnellement j’ai essayé de trouver le numéro vert pour dénoncer quelques boutiquiers. Dans mon quartier rien n’est respecté, ils n’ont pas baissé les prix. Les gens sont trop fatigués. C’est bien beau de voter des lois mais faire le suivi est plus que jamais nécessaire », regrette-t-il .Dalanda Diallo, habillée en bourqa, également ne mâche pas ses mots « : C’est même difficile de trouver du sucre. J’étais partie acheter de l’huile mais le prix a augmenté aussi de même que celui du riz et des sachets en plastiques. C’est très dur, l’Etat doit revoir sa stratégie et nous aider nous qui sommes des démunis », a-t-elle fait savoir. Le ministre du Commerce avait réaffirmé sa disponibilité et son engagement aux côtés des Sénégalais pour veiller à ce que le marché soit correctement approvisionné en produits de qualité, en quantité suffisante et à des prix abordables.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mardi 24 mai 2022 - 19:45

Free construira et hébergera une nouvelle passerelle satellite pour Avanti

mardi 24 mai 2022 - 09:34

La centrale photovoltaïque de Diass générera une économie de 1.7 milliard par an

mardi 24 mai 2022 - 09:23

Côte d’Ivoire: une terre promise à une agriculture moderne

dimanche 22 mai 2022 - 19:02

Ebitda, c’est quoi au fait?

Laisser un commentaire

En continu

19:45

Free construira et hébergera une nouvelle passerelle satellite pour Avanti

09:34

La centrale photovoltaïque de Diass générera une économie de 1.7 milliard par an

09:23

Côte d’Ivoire: une terre promise à une agriculture moderne

19:02

Ebitda, c’est quoi au fait?

12:29

Idrissa Gueye : parcours, salaire, religion…Tout savoir sur le milieu du PSG !

07:28

En entreprenariat, la patience se paie « Cash »

Nos  Vidéos

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

dimanche 17 avril 2022 - 11:38

Voici comment Tik Tok a fait de ce jeune sénégalais un entrepreneur à succès

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant