Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce film tourné au Saloum cartonne dans le monde

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email


Les films produits entre la France et les pays africains, sont une composante indéniable des paysages cinématographiques africains et français. Les histoires racontées dans les films produits en Afrique aussi bien que les moyens accordés à leur production diffèrent significativement selon des standards bien définis. 
SALOUM , un film réalisé par le congolais Jean Luc Herbulot relate l’histoire de 3 mercenaires, Chaka, Rafa et Minuit empêtrés dans le bourbier de la guerre civile à venir à Bissau. Ils ont pour mission d’ exfiltrer 10 kilos d’une nouvelle cocaïne, 500 000 dollars de leur salaire en or, et un baron colombien défoncé au crack jusqu’à Dakar au Sénégal.

Ce transfert, qui s’annonçait sans souci, se complique lorsque le petit avion qui les transporte a un de ses réservoirs d’essence qui tombe en panne et qu’ils apprennent qu’un comité d’accueil les attend à Dakar. Ils décident de s’arrêter dans le Sine Saloum, une région naturelle entre le Nord de la Gambie et le sud de la petite côte au Sénégal, le temps de faire redescendre la pression et réparer leur avion. Notre petit groupe dissimule l’appareil, la marchandise et l’or avant d’aller se réfugier dans un petit camp de vacances local. Devenu 2ème long-métrage en première européenne, les 18 et 19 septembre au Forum des Images à Paris, le film a bénéficié d’une aide à la finition du Fonds Image de la Francophonie en 2020. Cette fiction de 120 minutes, tournée au Sénégal et soutenue par l’OIF, a été en première mondiale à Toronto et en première européenne à l’Etrange Festival de Paris à la mi-septembre 2021. Les liens d’interdépendance entre la création cinématographique et son industrie sont consubstantiels à leur existence, l’une ne pouvant durablement exister sans l’autre. L’Afrique subsaharienne contemporaine en offre une probante illustration.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mercredi 1 décembre 2021 - 15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

mercredi 1 décembre 2021 - 15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

mercredi 1 décembre 2021 - 15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

mardi 30 novembre 2021 - 09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

Laisser un commentaire

En continu

15:41

Le Fonsis et une banque chinoise à la recherche de bonnes idées de projets

15:33

Plus de 24 milliards pour « connecter » le numérique à l’économie

15:26

16% des sidéens ignorent qu’ils ont le Sida

09:46

Gaz butane, essence, gasoil… la SAR ferme ses robinets

21:22

ONIVA, 1 ère voiture de haute qualité « 100% » sénégalaise

18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

Nos  Vidéos

lundi 29 novembre 2021 - 18:41

UCAD: un Master dédié aux produits cosmétiques 100% locaux

dimanche 28 novembre 2021 - 18:51

De vendeur de journaux et sacs plastiques à millionnaire et écrivain sans jamais aller à l’école

vendredi 26 novembre 2021 - 15:51

Il ne leur manque que 5 petits millions pour briller au mondial du Teqbal

vendredi 26 novembre 2021 - 06:11

Ce Congolais préfère le Sénégal à l’Europe

dimanche 21 novembre 2021 - 00:13

Ce professeur de l’Ucad vient de résoudre les problèmes de malnutrition infantile au Sénégal.

lundi 1 novembre 2021 - 16:29

TFM: dans les coulisses de la nouvelle émission de Pape Cheikh Diallo

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant