Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Bon sang, à quand des députés du patronat à l’Assemblée nationale ?  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dimanche prochain, environ sept millions de Sénégalais se rendront aux urnes pour élire pour cinq ans les 165 députés de l’Assemblée nationale. Huit listes de candidats sont en compétition pour occuper les 165 sièges de l’Hémicycle. Il s’agit de la coalition Bokk Gis Gis/Liggey, la coalition Naataange askan wi, la coalition Alternative pour une assemblée de rupture, la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité, ), la coalition Buntu Bi, la coalition Les Serviteurs, la Grande coalition Wallu Sénégal et de la coalition Yewwi askan wi (opposition).

On le voit bien, les partis politique et la société civile seront représentés à l’Assemblée nationale . Quid du patronat ? Comme toujours, il sera le grand absent au Parlement. Pourtant, les patrons ont bel et bien leur place au sein de l’Hémicycle d’autant plus que toutes les lois qui seront votées à l’Assemblée auront, d’une manière à d’une autre, un impact direct sur l’environnement des affaires donc de la vie des entreprises.

Un pays africain, le Maroc, en l’occurrence, est parti de ce constat en 2011 pour apporter une innovation majeure dans sa Constitution. Il s’agit d’un texte qui permet au patronat d’avoir des représentants à la Chambre des conseillers. Et c’est la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) qui a été désignée, par décret, comme étant l’organisation professionnelle la plus représentative des employeurs et d’où sont élus les députés en question.

Ces derniers sont élus par des grands électeurs. Le nombre des électeurs qui varie d’une circonscription électorale à un autre selon le poids de la région mais aussi en fonction du nombre d’entreprises membres de la CGEM dans la région. Qui pour secouer le Mouvement des entreprises du Sénégal – MEDS, le Club des investisseurs sénégalais (CIS) ou le Conseil national du patronat du Sénégal (CNP)?

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mercredi 10 août 2022 - 16:04

Hafou Touré Samb, chevalier de l’Ordre national

mercredi 10 août 2022 - 15:47

Tu veux devenir millionnaire ? Si oui, lance-toi dans la culture de l’oignon 

mercredi 10 août 2022 - 12:32

Le TER m’a sauvé des inondations

lundi 8 août 2022 - 10:40

Au Maroc, le lavage des véhicules avec de l’eau potable est désormais interdit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En continu

16:04

Hafou Touré Samb, chevalier de l’Ordre national

15:47

Tu veux devenir millionnaire ? Si oui, lance-toi dans la culture de l’oignon 

12:32

Le TER m’a sauvé des inondations

10:40

Au Maroc, le lavage des véhicules avec de l’eau potable est désormais interdit

09:24

Le Sénégal dans le top5 des pays producteurs de bière au sein de l’UEMOA

11:37

Voici comment se faire de l’argent en investissant dans la mangue sénégalaise

Nos  Vidéos

mercredi 10 août 2022 - 12:32

Le TER m’a sauvé des inondations

mardi 2 août 2022 - 21:11

J’ai bouclé mon cycle primaire au bout d’1an après avoir mémorisé le Coran en 2 ans seulement

mercredi 27 juillet 2022 - 07:58

J’ai bouclé mon cycle primaire au bout d’1an après avoir mémorisé le Coran en 2 ans seulement

mardi 26 juillet 2022 - 09:56

Nelson Ndour sur scène avec son père

mercredi 22 juin 2022 - 16:48

Mon rêve c’est de définir un grand footballeur comme Sadio Mané

lundi 20 juin 2022 - 19:33

Titulaire d’une licence professionnelle en génie civil

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant