Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Au Maroc, les influenceurs vont désormais payer l’impôt

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’Administration fiscale marocaine a commencé à s’intéresser aux revenus des influenceurs, indique le magazine marocain “Le Temps” dans son récent numéro.

“L’Administration fiscale se lance désormais aux trousses des influenceurs. Il était grand temps ! Pour 2022, le Parlement a approuvé une nouvelle disposition visant à augmenter l’assiette fiscale, garantir l’équité, lutter contre la fraude”, écrit l’auteur de cet article sous le titre “Influenceurs, vaches grasses et impunité fiscale”.

Avec le digital, de nouvelles niches d’emplois se sont créées, poursuit-il, rappelant que la Direction générale des impôts (DGI) a interrogé des entrepreneurs de l’internet sur leurs revenus réalisés au cours des dernières années.

Il en ressort que le nombre d’influenceurs en ligne ne cesse d’augmenter. A cet effet, le fisc entend désormais avoir accès à tous les revenus, y compris les virements internationaux et les paiements en espèces.

La DGI passe à l’acte en déployant une équipe de contrôleurs fiscaux pour enquêter sur les revenus des influenceurs en examinant le nombre de followers et d’abonnés sur les réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram et le service vidéo Youtube, fréquemment les revenus s’élèvent à environ 100.000 dirhams nets par mois, souvent beaucoup plus.

En outre, l’auteur de l’article souligne que la gestion et l’ouverture de comptes offshore sont assurées par des cabinets d’avocats internationaux spécialisés dans l’évasion fiscale, en contrepartie d’une commission conséquente.

Il était temps de moraliser un peu cette activité extrêmement lucrative, dont les acteurs s’estimaient depuis longtemps au-dessus des lois, juge-t-il.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

jeudi 26 mai 2022 - 11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

jeudi 26 mai 2022 - 11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

jeudi 26 mai 2022 - 10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

mercredi 25 mai 2022 - 15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

Laisser un commentaire

En continu

11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

10:39

L’économie verte: une opportunité gagnant-gagnant pour le Sénégal et l’Autriche »

15:11

« J’ai démarré tout seul. Aujourd’hui, mon cabinet accompagne de grandes personnalités publiques ». 

09:30

Mauritanie-Sénégal: le projet gazier en commun GTA achevé à 70%

09:08

9.000 logements pour la phase1 du pôle urbain Daga Kholpa (Dakar)

Nos  Vidéos

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

dimanche 17 avril 2022 - 11:38

Voici comment Tik Tok a fait de ce jeune sénégalais un entrepreneur à succès

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant