Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Après 23 ans la gestion RH, elle se lance le business très lucratif des crèches à Dakar

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Après 23 ans d’expérience dans le secrétariat et la gestion RH, Martine Diédhiou s’est convertie dans une nouvelle activité très prometteuse :les crèches. En effet, les nounous deviennent de plus en plus chères et n’ont plus l’amour des enfants, constate l’assistante maternelle agréée, alors que la banlieue est peuplée de jeunes couples loin des grands parents et devant travailler en ville de 6h à 20h.  

Or, tout enfant a besoin d’hygiène, de sécurité et d’amour…. L’unique choix qui s’impose ? Confier ses enfants à des mains douces et expertes. Pour la jeune dame, pas une seule minute à perdre. Elle saute sur l’occasion les jeux fermés et ouvre, en août dernier, une crèche sur les deux voies vers la Sedima, d’une capacité de 25 enfants de 3 mois à 3 ans ouverte 12 mois de 7h à 18h.

 L’établissement est situé dos à dos avec une grande clinique et utilise les services pédiatrie de celle-ci pour un suivi mensuel de ses enfants. Mieux, “Nous allions tradition et modernité en préparant bouillie avec farine composée locale en mettant les enfants au dos et le massage ( ndamp ) pratiqué par une sage-femme”, se vante la responsable déclarante de « la crèche maman africa, la solution zéro stress pour les dames de valeurs »

 “Je suis la 19e dans Dakar mais beaucoup de crèches sont dans l’informel. Moi je suis actuellement une formation les week-ends avec les inspecteurs de la petite enfance pour comprendre le cerveau des enfants (psychologie) et comment les enseigner (pédagogie) de 0 à 6 ans. J’ai également suivi, avec le coordinateur des cases des tout-petits, une formation en secourisme et une autre en transformation de farine améliorée pour bien nourrir les enfants”, confie-t-elle à Ola Sn.

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

mardi 28 juin 2022 - 10:41

  Retards, longues minutes d’arrêt, le TER est-il devenu une tortue roulante?   

lundi 27 juin 2022 - 17:29

Selon certains ambassadeurs africains au Maroc, le royaume ne fait que protéger son territoire

lundi 27 juin 2022 - 11:21

Voici à quoi ressemble un voyage en classe premium-economy à bord d’ Air Senegal 

lundi 27 juin 2022 - 10:57

La Senelec et sa future centrale de production d’électricité à partir de déchets

Laisser un commentaire

En continu

10:41

  Retards, longues minutes d’arrêt, le TER est-il devenu une tortue roulante?   

17:29

Selon certains ambassadeurs africains au Maroc, le royaume ne fait que protéger son territoire

11:21

Voici à quoi ressemble un voyage en classe premium-economy à bord d’ Air Senegal 

10:57

La Senelec et sa future centrale de production d’électricité à partir de déchets

14:35

Mea culpa, Air Sénégal n’est pas toujours juste avec ses clients !

11:12

Rwanda: inauguration de la première usine de vaccins à ARN messager d’Afrique

Nos  Vidéos

mercredi 22 juin 2022 - 16:48

Mon rêve c’est de définir un grand footballeur comme Sadio Mané

lundi 20 juin 2022 - 19:33

Titulaire d’une licence professionnelle en génie civil

samedi 18 juin 2022 - 14:41

Cet artiste autodidacte a reproduit « Colobane » au moindre détail

mercredi 15 juin 2022 - 09:37

Ce jeune homme d’affaire a sauvé une école de 300 élèves de la faillite

jeudi 9 juin 2022 - 14:48

De Soudeur métallique à fabricant de chaussures international

jeudi 9 juin 2022 - 10:49

WAKANDA – La gestion participative du développement durable des aires protégées du paysage PONASI

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant