Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Alerte générale! Le Sénégal se vide de ses meilleurs cerveaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La pénurie de talents dans le numérique n’a jamais été aussi sévère. Le manque s’amplifie au point de toucher des métiers épargnés jusque-là. Résultat, les pays développés, durement impactés par la rareté des cerveaux IT, sont condamnés à aller chercher partout des geeks, notamment en Afrique, pour combler leurs immenses besoins. «(…) en Afrique de l’Ouest je vois désormais des dizaines d’entreprises américaines et européennes venir débaucher les meilleurs développeurs. Ce n’est plus une tendance, c’est un raz-de-marée… », alerte le Digital Booster Emmanuel Bocquet.

Très au fait des moindres faits et gestes de l’univers du numérique au Sénégal, le Venture Builder chez Green Tech de prévenir les banques, fintechs, e-commerçants, opérateurs télécoms et agences digitales. « Si vous ne traitez pas mieux vos pépites, elles vont disparaître d’un coup. Ça a toujours existé, mais la pénurie mondiale de ressources IT fait passer ce « vol » à l’échelle… », explique-t-il avant de rappeler que le monde était globalisé. Si monsieur Bocquet ne cite pas nommément le marché sénégalais, il ne l’exclut pas non plus et tout porte à croire que le pays de la teranga est à l’image de nombreux pays africains victimes de la fuite des cerveaux.

Une certitude, dit-t-il, un bon développeur peut assez facilement trouver un salaire de plus de 2 millions FCFA/mois à distance. « J’ai même vu un contrat à 5 millions (pour un vraiment très bon)… Les américains n’ont aucun complexe à payer un bon dev plus cher que le chef d’entreprise ».

Gare ensuite aux apps bourrées de bugs, aux failles de sécurité, au time-to-market qui augmente et au TCO qui s’envole, à l’innovation qui piétine, insiste Bocquet. En juin 2020, une étude de McKinsey révélait que 87 % des dirigeants affirmaient à l’époque qu’ils étaient ou seront confrontés à une pénurie de talents disposant des compétences numériques adéquates. C’est sans doute le moment où jamais pour les directions générales en Afrique de redéfinir leurs politiques de recrutement IT face à la pénurie qui ne date pas d’aujourd’hui. 

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

vendredi 27 mai 2022 - 13:55

Qui est vraiment Galo Diallo, agent des stars d’Instagram, TikTok et autres YouTube

vendredi 27 mai 2022 - 09:45

Titulaire d’un master2, Dior Dieng a tout plaqué pour se lancer dans un métier d’homme

vendredi 27 mai 2022 - 09:24

“Je suis juriste fiscaliste dans un grand groupe et entrepreneuse dans la mode” 

jeudi 26 mai 2022 - 21:16

5 Choses à savoir sur la nouvelle ministre de la santé Dr M. Khemesse Ngom Ndiaye

Laisser un commentaire

En continu

13:55

Qui est vraiment Galo Diallo, agent des stars d’Instagram, TikTok et autres YouTube

09:45

Titulaire d’un master2, Dior Dieng a tout plaqué pour se lancer dans un métier d’homme

09:24

“Je suis juriste fiscaliste dans un grand groupe et entrepreneuse dans la mode” 

21:16

5 Choses à savoir sur la nouvelle ministre de la santé Dr M. Khemesse Ngom Ndiaye

11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

Nos  Vidéos

vendredi 27 mai 2022 - 09:45

Titulaire d’un master2, Dior Dieng a tout plaqué pour se lancer dans un métier d’homme

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant