Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

65 % des petites et moyennes entreprises font faillite moins d’un an après leur création

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Quelque 65 % des Petites et moyennes entreprises (PME) font faillite au Sénégal avant la fin de l’année de leur création en raison principalement des difficultés d’accès au financement, a révélé le directeur des PME.

« La principale contrainte au développement des PME réside dans leur taux de faillite. Environ 65 % de ces entreprises disparaissent avant la fin de l’année de leur création », a-t-il souligné au cours d’un petit déjeuner d’affaires du Mouvement des entreprises du Sénégal (MDES).

Introduisant le thème de la manifestation portant sur la problématique de la loi d’orientation des PME sénégalaises, le directeur des PME a notamment lié ces faillites à la faible capacité d’accueil des PME dans les centres urbains et à leur difficulté d’accès au financement.

« Il n’y a pas assez de lieux d’accueil pour les PME. L’espace urbain n’est pas assez adapté, tandis que les prix des loyers sont chers. En plus de cela, ces PME ont d’énormes difficultés pour accéder au financement », a-t-il fait valoir.

« L’accès au financement représente une contrainte majeure pour quelque 52 % des PME sénégalaises en raison des préalables exigés par les institutions financières, notamment les garanties susceptibles de rassurer les banques », a-t-il affirmé.

Le directeur des PME a, à cet égard, plaidé pour la mise en place rapide d’un fonds de garantie au financement des PME avec une participation de l’Etat, du secteur privé et des partenaires techniques et financiers (PTF).

« Le secteur privé doit participer à la mise en place de ce nouveau fonds de garantie pour assurer sa réussite et éviter les contraintes qui avaient fait que les précédentes initiatives de ce genre n’avaient pas réussi », a-t-il conclu.

Ola avec APS

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Articles similaires

vendredi 27 mai 2022 - 13:55

Qui est vraiment Galo Diallo, agent des stars d’Instagram, TikTok et autres YouTube

vendredi 27 mai 2022 - 09:45

Titulaire d’un master2, Dior Dieng a tout plaqué pour se lancer dans un métier d’homme

vendredi 27 mai 2022 - 09:24

“Je suis juriste fiscaliste dans un grand groupe et entrepreneuse dans la mode” 

jeudi 26 mai 2022 - 21:16

5 Choses à savoir sur la nouvelle ministre de la santé Dr M. Khemesse Ngom Ndiaye

Laisser un commentaire

En continu

13:55

Qui est vraiment Galo Diallo, agent des stars d’Instagram, TikTok et autres YouTube

09:45

Titulaire d’un master2, Dior Dieng a tout plaqué pour se lancer dans un métier d’homme

09:24

“Je suis juriste fiscaliste dans un grand groupe et entrepreneuse dans la mode” 

21:16

5 Choses à savoir sur la nouvelle ministre de la santé Dr M. Khemesse Ngom Ndiaye

11:39

Il quitte son boulot d’ingénieur pour vendre la destination Sénégal

11:12

50% des Sénégalais qui vivent à Dakar sont sous location

Nos  Vidéos

vendredi 27 mai 2022 - 09:45

Titulaire d’un master2, Dior Dieng a tout plaqué pour se lancer dans un métier d’homme

dimanche 8 mai 2022 - 13:57

Ce Sénégalais invente un système de surveillance à distance

mercredi 27 avril 2022 - 11:34

Mouhamed FALL AL Amine, le jeune PDG le plus influent du Sénégal

mardi 26 avril 2022 - 06:53

Un diplômé en hôtellerie et restauration devenu laveur de voiture

vendredi 22 avril 2022 - 22:14

Wanter Market, un marché en ligne idéal pour les commerçants, les entreprises ou les particuliers

mardi 19 avril 2022 - 15:55

De l’université aux poubelles, Cherifa une entrepreneuse pas comme les autres.

Newsletters

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles

Abonnez-vous maintenant