Aviation: elle devient pilote de ligne à seulement 20 ans

0 comment

De nombreuses petites filles rêvent de devenir hôtesse de l’air. Sûrement subjuguées par ces femmes aux sourires ravissants et peut-être conditionnées par une répartition de tâches ancrées dans le subconscient. Mais c’est peu pour la petite Jennifer Yhaye. Chaque fois qu’elle prenait l’avion, elle était intriguée par les sons et les nombreux boutons dans le cockpit. En se calant côté hublot pour regarder l’avion tracer sa route dans le ciel, la gamine se rêve plutôt aux commandes de ces gros appareils volants.

Les lubies de petite fille deviennent un rêve que les inquiétudes de sa mère ne parviendront pas à clouer au sol. La jeune fille obtient son Bac à 16 ans.

Deux ans après, elle s’envole pour Port Alfred en Afrique du Sud pour suivre la formation en pilote de ligne. Elle en ressort pilote commercial avec une MCC (Multicrew Cooperation) sur le Boeing 737 à l’âge de 20 ans. Les avions monomoteurs, les bimoteurs, les turbopropulseurs et les avions à réacteurs n’ont aucun secret pour celle qui compte actuellement 1 900 heures de vol. Le cap est déjà mis sur les 2 000 heures. Son projet est d’acquérir sa licence professionnelle en 2023, afin d’être un jour commandant de bord.

La jeune Ivoirienne qui parle le français, l’anglais et l’espagnol travaille pour une grande compagnie africaine. Après ses longues heures de vol, elle aime la lecture et l’écriture. La jeune femme fait aussi de la peinture et de la pâtisserie à ses heures perdues. Son engagement social va à l’éducation. Pas seulement pour les plus jeunes, mais aussi pour transmettre aux adolescents l’amour et la culture de la discipline et de l’excellence. Elle a reçu le Prix national d’Excellence pour sa contribution au secteur du transport aérien en 2019.

 

Par Ola sn (avec primature Côte d’Ivoire)

Newsletter

Recevez gratuitement le meilleur de l’actu en vous inscrivant à notre Newsletter !

Facebook

Des femmes et des hommes talentueux, des histoires qui inspirent, le Sénégal en regorge tellement. C’est le moment de les mettre en lumière…