Voici le premier superphone 100% made in Côte d’Ivoire

0 comment

Le groupe Cerco, fabriquant du premier superphone 100% made in Côte d’Ivoire, “Open Generation”, a procédé jeudi 21 juillet 2022, à l’inauguration de son showroom sis au Vallon, à Cocody-les-deux-plateaux (Abidjan).

« Zéro taxe sur le produit, je remercie le gouvernement pour l’accompagnement dans cette invention », a affirmé le président du groupe Cerco, Dr Alain Capo-Chichi, qui en a profité pour présenter son invention.

Le surperphone est un téléphone plus intelligent que le smartphone et il s’adapte aux utilisateurs en fonction des demandes. Il a cinq caractéristiques dont la commande vocale en langues africaines. « Un superphone en réalité, c’est le smartphone + les assistants intelligents, les mini applications, les trois prix, la gamification et l’interaction avec notre environnement », a résumé l’inventeur qui lance le produit en partenariat avec Orange Côte d’Ivoire.

« Nous allons voir avec le DG comment nous pourrons l’accompagner dans cette démarche en tant que point focal de l’ensemble des communautés africaines », a commenté le conseiller spécial du Bureau ivoirien pour la promotion de l’intégration africaine (BIPIA), Gbala Gnato Raphaël, lors de la conférence de presse tenue en marge de la cérémonie.

Celle-ci a été une occasion pour Dr Capo-Chichi, de procéder officiellement au lancement de l’initiative de 1 000 nouvelles langues africaines dans les 54 pays africains.

L’idée de création du superphone est partie d’un contact du Dr Alain Capo-Chichi sur les difficultés rencontrées par les personnes qui ne savent ni lire ni écrire, d’utiliser les commandes écrites sur les téléphones. « Lorsque j’ai donné des téléphones à mes parents qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école, ils se débattaient beaucoup pour utiliser le téléphone », a-t-il témoigné, justifiant ainsi du choix des commandes vocales en langues locales dans le superphone.

Ainsi, outre un parterre de personnalités, l’ouverture du showroom a enregistré la présence de membres de plusieurs communautés dont les Baoulés, les Malinkés, les Bétés. « En venant à cette cérémonie, je souhaitais que ce surperhone puisse lire les textes et les messages à haute voix dans toute les langues ivoiriennes et je suis très heureux qu’il lit déjà en plus 16 langues, je suis vraiment émue », a réagi Mme Koffi, une participante d’ethnie Baoulé.

« La communauté Malinké est majoritairement agricole et analphabète, et les échanges sont très difficiles. Ce téléphone va nous permettre de bien comprendre les messages. Donc, ce téléphone est le bienvenu pour l’usage », a renchéri Koné Sékou.

Par Olasn (avec la MAP)

Newsletter

Recevez gratuitement le meilleur de l’actu en vous inscrivant à notre Newsletter !

Facebook

Des femmes et des hommes talentueux, des histoires qui inspirent, le Sénégal en regorge tellement. C’est le moment de les mettre en lumière…